Vous n'êtes pas connecté(e)

Didier Maus, en 2015. Wikipedia/CC

« Existe-t-il 290 députés totalement hostiles au gouvernement ? »

L’universitaire et consti­tu­tion­na­liste ana­lyse le nou­veau rap­port de forces poli­tiques issu des légis­la­tives. Avec une confi­gu­ra­tion inédite à l’Assemblée natio­nale, assiste-t-on au retour du par­le­men­ta­risme ?On peut retour­ner la ques­tion en se deman­dant : le par­le­men­ta­risme n’a‑t‑il jamais dis­pa­ru ? Notre Ve Répu­blique, toute pré­si­den­tielle et toute jupi­té­rienne qu’elle semble être, repose sur l’existence d’une majo­ri­té à l’Assemblée nationale. […] 

Cet article est réservé aux adhérent(e)s
de FONDAMENTAL


⟶ Je suis adhérent(e) : je me connecte.
⟶ Vous décou­vrez FONDAMENTAL ? Créez un compte gra­tuit pour accé­der aux articles pen­dant 7 jours