Vous n'êtes pas connecté(e)

Le 6 avril 2022, à Borodyanka, près de Kiev. Alex Ustinov/Pexels/CC

La guerre peut-elle obéir à des règles ?

PAR PAUL MILLOT, PROFESSEUR DE PHILOSOPHIE Si vis pacem, para bel­lum (1). Par cet adage romain, la guerre appa­raît comme une com­po­sante essen­tielle de notre exis­tence. Bien évi­dem­ment, cette rési­gna­tion tran­quille jure avec les dévas­ta­tions que les conflits armés pro­voquent et qui se voient en Ukraine de manière par­ti­cu­liè­re­ment poi­gnante. La guerre est à la […] 

Cet article est réservé aux adhérent(e)s
de FONDAMENTAL


⟶ Je suis adhérent(e) : je me connecte.
⟶ Vous n’êtes pas adhérent(e) ? Accé­dez à FONDAMENTAL pour 24 heures, un tri­mestre ou un an.
⟶ Vous décou­vrez FONDAMENTAL ? Accé­dez aux articles gra­tui­te­ment pen­dant 7 jours